À Singo, une cérémonie pour marquer la fin de la présence du DIO français

Vendredi 1er mars, une cérémonie s’est tenue dans le camp de formation militaire de Singo afin de célébrer la fin de la présence du DIO (Détachement d’Instruction Opérationnelle) français. Issu des forces françaises de Djibouti, ce détachement a passé quatre semaines à Singo, afin de participer à l’instruction de l’UGABAG XXVIII (Uganda Battle Group) en vue du déploiement de ce dernier en Somalie, dans le cadre de l’AMISOM.

JPEG

Cette instruction à laquelle la France participe depuis plus de dix ans, est réalisée en partenariat avec le Royaume-Uni, les Etats-Unis et les Pays-Bas.

Dans ce cadre, les membres du détachement appuient les instructeurs ougandais pour différents ateliers. D’une part, ils participent aux CTT (Common Task Training) : étalées sur une durée de trois jours chacune, ces formations portent sur le secours médical au combat, le tir, la protection des civils, les règles d’engagement… D’autre part, des ateliers de plus longue durée visent à une formation approfondie des cadres militaires ougandais.

JPEG

À l’occasion de cette cérémonie, le Chargé d’Affaires, M. Clément Moutel, a rappelé l’importance de la coopération militaire qui existe entre la France et l’Ouganda. Il a également renouvelé aux UPDF (Uganda People’s Defence Forces) l’assurance du soutien français.

JPEG

Dernière modification : 07/03/2019

Haut de page