Covid19 - condamnation des propos sur des expérimentations qui pourraient se faire sur des Africains

Dans son intervention, le ministre a déclaré que la France allait consacrer, sur le plan bilatéral, près de 1,2 milliard d’euros en faveur du renforcement des systèmes de soins en Afrique ainsi que les capacités de détection et de recherche scientifique, en appuyant la recherche africaine.

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a tenu à condamner très fermement les propos tant « choquants » que « moralement et humainement scandaleux » sur la possibilité de tester le vaccin pour le BCG comme traitement pour le COVID-19 en Afrique, tenus le 2 avril par deux médecins français sur la chaîne d’informations LCI.

Le ministre français présentait le 8 avril à l’Assemblée nationale l’initiative portée par la France pour aider les pays africains à affronter et répondre à la crise du Covid-19.

Dans son intervention, le ministre a déclaré que la France allait consacrer, sur le plan bilatéral, près de 1,2 milliard d’euros en faveur du renforcement des systèmes de soins en Afrique ainsi que les capacités de détection et de recherche scientifique, en appuyant la recherche africaine.

Monsieur Le Drian a également souligné l’action de l’Union européenne qui va mobiliser, avec les Etats membres, plus de 20 milliards d’euros en faveur des pays les plus vulnérables, en Afrique et dans le reste du monde, pour les aider à lutter contre la pandémie de Covid-19, à la fois au niveau sanitaire et alimentaire.

Sur le plan multilatéral, le ministre a appuyé les initiatives des Nations Unies pour assurer la sécurité alimentaire et il a appelé à une mobilisation financière exceptionnelle pour soutenir les économies africaines frappées par la crise. Monsieur Le Drian a plaidé pour qu’on envisage un moratoire sur le paiement des taux d’intérêt, voire des annulations ou restructurations de dettes dans les pays les plus affectés.

Le ministre a enfin invité le G7 et le G20 à se mobiliser avec la France autour de cette initiative pour l’Afrique.

Dernière modification : 15/04/2020

Haut de page