L’AFD accorde un prêt de 37,1 millions d’euros pour renforcer le réseau électrique ougandais

Le financement soutient un projet clé dans le secteur de l’énergie, en ligne avec Uganda Vision 2040 et le National Development Plan (NDP) : l’amélioration d’une ligne à haute tension qui permettra d’évacuer l’électricité, d’augmenter la fiabilité du réseau, et rendra possibles les exportations d’électricité.

Le 27 avril 2018, une convention de financement de 37,1 millions d’euros a été signée entre le gouvernement ougandais, représenté par M. Matia Kasaija, ministre des finances, et l’Agence Française de Développement (AFD), représentée par Son Excellence Mme Stéphanie Rivoal, Ambassadrice de France en Ouganda, et Mme Virginie Leroy, représentante de l’AFD en Ouganda.

D à G : Virginie Leroy, Stéphanie Rivoal et Matia Kasaija - PNG

La cérémonie a eu lieu en présence de la KfW qui cofinance le projet. Le financement soutient un projet clé dans le secteur de l’énergie, en ligne avec Uganda Vision 2040 et le National Development Plan (NDP) : l’amélioration d’une ligne à haute tension qui permettra d’évacuer l’électricité, d’augmenter la fiabilité du réseau, et rendra possibles les exportations d’électricité.

Le secteur énergétique ougandais est en plein essor et la capacité de production nationale va bientôt augmenter drastiquement. La nécessité de développer le réseau de transport pour évacuer l’électricité est donc primordiale.

Le projet de modernisation de la ligne à haute tension en 400 kV couvrira une distance de 130 km entre les villes de Masaka et de Mbarara. Il permettra d’accroître la fiabilité du système électrique dans les régions du centre et de l’ouest de l’Ouganda, un bon moyen pour stimuler l’économie et soutenir l’accès à l’énergie.

Le renforcement de ce segment est par ailleurs essentiel à l’interconnexion entre l’Ouganda et ses pays voisins, le Kenya et le Rwanda. Ainsi, la ligne à haute tension s’insère dans le projet d’interconnexion régionale de NELSAP (Nile Equatorial Lakes Subsidiary Action Plan).

Ce projet a vu le jour grâce à une étude de faisabilité achevée en 2015 et financée par l’Infrastructure Trust Fund de l’Union européenne. L’AFD et la KfW s’associent pour le financer grâce à des prêts concessionnels respectifs de 37,1 et 35 millions d’euros. Cette nouvelle réalisation illustre la coopération européenne et les efforts communs de la France et de l’Allemagne pour soutenir le développement de l’Ouganda.

Selon la représentante de l’AFD, Virginie Leroy : « Le prêt concessionnel de 37,1 M € de l’Agence Française de Développement est un bon exemple de la façon dont, conjointement avec la KFW et l’UE, l’AFD soutient concrètement l’Ouganda dans sa contribution à l’initiative « Sustainable Energy For All » ainsi qu’à l’accord de Paris sur le Climat.

Dernière modification : 09/05/2018

Haut de page