L’AFD finance le secteur de l’énergie pour améliorer la fiabilité du réseau et l’accès à l’électricité

Le 14 août 2018, dans le district de Kasese, le gouvernement ougandais a inauguré des projets énergétiques majeurs pour l’ouest rural du pays. Il y a également lancé sa politique de connexion. L’Agence Française de Développement (AFD) est un partenaire clé dans ce secteur.

En effet, grâce à deux prêts concessionnels de respectivement 23 M USD et 42,9 M EUR accordés au Gouvernement ougandais, l’AFD a financé une partie de la ligne de transmission Nkenda-Hoima et ses postes associés ainsi qu’un vaste programme d’électrification rurale dans le l’Ouest et le Sud de l’Ouganda.
Par ailleurs, l’AFD contribue à la Politique de Raccordements, d’une part en participant au dialogue qui a conduit à sa conception, d’autre part en finançant l’un des projets pilotes de subvention des connexions à l’électricité, conformément à cette Politique.

Le financement de ces projets permet de répondre aux besoins énergétiques des populations des zones rurales, par une approche globale.

Améliorer la transmission et la fiabilité de l’électricité dans l’Ouest du pays

L’AFD a financé les sous-stations de Nkenda et Hoima ainsi qu’une partie de la ligne de transmission correspondante, grâce à un prêt concessionnel de 23 M USD. Le projet est cofinancé par l’Agence norvégienne de coopération pour le développement.

La ligne Nkenda-Hoima et les sous-stations associées sont alignées sur la politique énergétique globale de l’Ouganda dans le but de répondre aux besoins énergétiques de la population pour son développement social et économique. La ligne de transmission est destinée à faciliter l’évacuation de l’hydroélectricité produite dans la région et servira à long terme à améliorer l’approvisionnement, la qualité et la fiabilité de l’électricité dans l’ouest du pays.

Améliorer l’accès à l’énergie pour la population ougandaise

L’AFD a financé un vaste programme d’électrification rurale dans l’ouest et le sud de l’Ouganda, qui couvre 24 districts, dont Kasese. L’Agence a accordé un prêt concessionnel de 42,9 M EUR pour la construction d’environ 3 000 km de nouvelles lignes basse et moyenne tension.

De plus, l’AFD a participé au dialogue qui a abouti à la conception de la Politique de Raccordement lancée par l’Agence d’Electrification Rurale (Rural Electrification Agency). L’objectif est de subventionner les coûts de connexion sous la condition que les ménages prennent en charge leur propre câblage. L’Agence soutient par ailleurs cette politique de raccordement en mettant en œuvre l’un des projets pilotes qui vise à financer 65 000 nouvelles connexions, grâce à une subvention de 7,1 M EUR déléguée à l’AFD par l’Union européenne.

L’amélioration du réseau électrique dans les zones rurales se traduira par un meilleur développement économique et par une réduction des inégalités entre zones rurales et urbaines : les ménages, les écoles, les centres de santé, les marchés et les petites entreprises bénéficieront d’une connexion subventionnée à l’électricité qui améliorera leurs moyens de subsistance et leur situation socio-économique.

À propos de la cérémonie

JPEG

La cérémonie s’est déroulée en présence de S.E. le vice-Président de la République d’Ouganda, du ministre de l’Energie et du Développement minéral, des secrétaires d’Etat à l’Energie et à l’Agriculture, du Secrétaire général du ministère de l’énergie l’Energie, du Directeur général de la Uganda Electricity Transmission Company Limited (UETCL), du Directeur exécutif de la Rural Electrification Agency (REA), de la représentante de l’AFD à Kampala et des représentants du Gouvernement d’Ouganda et de la Norvège.
Il s’agissait de lancer, entre autres, la ligne Nkenda-Hoima et la Politique de Raccordement.

Dernière modification : 17/09/2018

Haut de page