Le traité d’amitié franco-allemand célébré par la remise d’un prix pour la paix et la réconciliation à Kampala [en]

Le traité d’amitié franco-allemand a été signé le 22 janvier 1963 à l’Élysée, en France, par le président français Charles de Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer.

Ce traité a scellé la réconciliation entre les deux pays et établi les bases d’une longue période de paix et d’amitié entre la France et l’Allemagne, donnant lieu à d’étroites collaborations aux niveaux politique, économique et culturel.

JPEG

Son Excellence Bart Katureebe, Juge en chef de la République d’Ouganda, a honoré la célébration au cours de laquelle le 3ème prix Peace and Reconciliation a été remis à Mme Brenda Akia, avocate ougandaise et militante des droits de l’homme, pour ses efforts visant à promouvoir le respect des droits fondamentaux et la coexistence pacifique en Ouganda.

JPEG
Le Juge en chef remercia pour l’occasion l’Allemagne et la France pour leur précieux soutien à l’Ouganda, dont le message, a-t-il dit, reste toujours d’une grande pertinence dans le pays, faute à son passé tumultueux.

« Nous avons une ou deux choses à apprendre de l’expérience européenne. Après pourtant des décennies de guerres, des hommes d’État comme Konrad Adenauer et Charles de Gaulle ont déclaré : parlons de paix, et pensons à l’avenir », a-t-il observé.

JPEG
Le juge Bart Katureebe a également souligné l’importance des droits de l’homme, et de la primauté du droit pour parvenir à une paix et à une réconciliation durables.

L’Ambassadeur d’Allemagne, Dr. Albrecht Conze, a lui décrit l’amitié franco-allemande comme "une aventure permanente, plus ambitieuse que tout ce que font Paris et Berlin".

JPEG

L’Ambassadrice de France, Stéphanie Rivoal, a mis en exergue certains projets de coopération franco-allemands entrepris récemment en Ouganda, notamment la conférence et l’exposition Open Doors sur l’intégration et l’impact des populations réfugiées, organisée à Kampala en septembre 2017 par l’Alliance française et le Goethe-Zentrum. La Kampala Geopolitics Conference organisée en octobre dernier par l’ambassade de France et la Konrad Adenauer Stiftung fut un autre exemple événement conjoint à succès, ayant rassemblé plus de 4 200 jeunes intellectuels de l’Université de Makerere pour débattre des problèmes géopolitiques actuels dans le monde.

JPEG

Mme Rivoal a réitéré la détermination de l’Allemagne et de la France, face aux défis du XXIe siècle, de construire une Europe prospère et plus unie, qui pourrait inspirer d’autres blocs d’intégration régionale comme la Communauté d’Afrique de l’Est.

JPEG

« La France et l’Allemagne étaient des ennemis héréditaires, nous sommes maintenant de solides partenaires et, plus encore, nous sommes des amis indissociables. Je souhaite que cette coopération franco-allemande de longue date dans le cadre de l’intégration européenne puisse inspirer non seulement la région de l’Afrique de l’Est, mais plus globalement le continent africain pour la stabilité, la paix et la prospérité qu’elle apporte à la population ", a-t-elle déclaré.

Dernière modification : 28/01/2019

Haut de page