Résultats annuels : les engagements de l’AFD dépassent les 10 milliards d’euros en 2017

Rémy Rioux, directeur général du groupe Agence française de développement (AFD), a présenté ce 12 avril 2018 les chiffres clés de l’activité 2017 de l’institution publique. Avec 10,4 milliards d’euros d’engagements, l’AFD poursuit sa croissance, avec une hausse de 11 % de ses activités en un an et de 25 % sur les deux dernières années.

L’AFD a engagé plus de 10 milliards d’euros pour l’année 2017. Ces engagements d’un montant inédit répondent à la volonté du président de la République « d’avoir une France au rendez-vous du défi de développement ». C’était tout le sens du discours d’Emmanuel Macron à Ouagadougou (Burkina Faso), le 28 novembre 2017 : « Aussi ai-je pris l’engagement, dès le début de mon mandat, d’atteindre à la fin de celui-ci les 0,55 % du revenu national brut en termes d’aide publique au développement. C’est un engagement ferme, il est exigeant. (...) Parce que ces efforts, c’est la contribution française à la réussite de tout un continent, de nombreux pays, parce que c’est une part de notre réussite aussi. »

Alors que 70 % des Français sont favorables au soutien aux pays en développement (baromètre IPSOS 2018), l’AFD continue à accroître le volume de ses financements pour mettre en œuvre les objectifs de la communauté internationale (ODD, Accord de Paris sur le climat), en élargissant son champ d’intervention, en s’appuyant plus fortement sur ses partenaires en France, en Europe et dans le monde. L’AFD poursuit ainsi la hausse du volume de ses financements en ligne avec l’engagement présidentiel, confirmée par les décisions du Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) du 8 février 2018.

En Ouganda, les engagements de l’AFD sont également passés de 73 M€ en 2015, à 121.5M€ en 2016 et 202.2M€ en 2017, faisant doubler le montant des interventions en Ouganda depuis trois ans. Priorité est donnée à une croissance durable et inclusive dans trois secteurs en particulier : les infrastructures i.e l’eau / l’assainissement et l’énergie, le secteur privé, l’environnement et le changement climatique, en ligne avec les priorités du Gouvernement Ougandais, les objectifs de développement durable et l’Accord de Paris sur le climat.

Pour les années 2018-2020, le Gouvernement Ougandais a requis l’appui financier de l’AFD pour les projets suivants :

  • Autoroute Kampala-Jinja – prêt concessionnel AFD et subvention UE – en instruction.
  • Eclairage public à Kampala – étude de faisabilité en cours.
  • Mini-centrales hydro-électriques dans la région West Nile – étude de faisabilité en cours.
  • Eau potable et assainissement dans le district d’Isingiro - étude de faisabilité en cours.
  • Tourisme et biodiversité dans les parcs nationaux du Lac Mburo et du Queen Elizabeth – étude de faisabilité en cours.

Dernière modification : 30/04/2018

Haut de page