SE4ALL - L’Ouganda, l’Union européenne, la France et l’Allemagne renforcent leur partenariat en faveur du développement de l’énergie durable.

Le commissaire de l’UE pour la coopération internationale et le développement, Neven Mimica, le ministre ougandais de l’Énergie, Irene Nafuna Muloni, et les représentants permanents de la France et de l’Allemagne auprès des Nations unies ont signé à New York le 20 mai 2015, une déclaration commune qui souligne leur engagement mutuel en faveur du développement de l’ énergie durable pour tous en Ouganda.

JPEG

La signature a eu lieu à l’occasion du forum "Énergie durable pour tous – SE4ALL-Sustainable Energy for All " organisé à l’initiative de l’Organisation des Nations unies entre le 18 et le 21 mai à New-York.

Cet engagement et la déclaration commune signée avec l’Ouganda servira à renforcer le partenariat entre l’Ouganda, l’Union européenne et ses États membres les plus actifs dans le secteur, la France et l’Allemagne, dans le domaine de la politique énergétique et des énergies renouvelables et durables. Dans le secteur de l’énergie, la France, via l’AFD, a engagé plus de 116 M€ depuis 2013, l’Allemagne 240 M€ et la Commission européenne 50 M€ supplémentaires, pour un total de 406 M€.

L’AFD est présente dans le secteur depuis 2007 avec le financement du barrage hydroélectrique de Bujagali et de sa centrale de 250 MW. Elle intervient afin de promouvoir les énergies renouvelables, en particulier hydroélectrique ,dans un souci d’efficacité énergétique, et de généralisation de l’accès à l’électricité en zones rurales et suburbaines (ligne à haute tension entre Hoima et Nkenda de 230 km à l’Ouest de l’Ouganda en cours de mise en œuvre, électrification rurale à l’ouest de l’Ouganda).

PNG

Contenu de la Déclaration :

PDF - 675.1 ko
(PDF - 675.1 ko)

Dernière modification : 06/10/2016

Haut de page